Inscrivez votre maison de retraite gratuitement sur Seniorys.com


Trouvez facilement les établissements près de chez vous !

Veuillez saisir votre code postal :
Code postal :
Recherchez une maison de retraite pres de chez vous
 
Inscrivez votre maison de retraite gratuitement sur Seniorys.com

Nutrition et prévention des cancers : l'Inca propose un état des lieux des connaissances aux professionnels de santé

L'Institut national du cancer (Inca) a présenté mardi une brochure dressant un état des lieux des connaissances sur la nutrition et la prévention des cancers réalisée à destination des professionnels de santé pour les aider et les encourager à faire passer des messages de prévention primaire.

"Cette brochure qui va être diffusée très largement (à 70.000 exemplaires) auprès des médecins généralistes puis d'autres professionnels de santé, fournit une base de connaissances claire et actualisée qui donne des éléments importants d'éclairage" pour encourager des comportements alimentaires favorables à la réduction des risques de cancer, a indiqué Didier Houssin, directeur général de la santé (DGS), lors d'une conférence de presse au ministère de la santé.

Dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS) et à la demande de la DGS, l'Inca a coordonné l'actualisation de la brochure publiée en 2003 sur le thème nutrition et prévention des cancers: des connaissances scientifiques aux recommandations. Pour la réaliser, l'Inca s'est appuyé sur l'expertise du réseau Nacre (réseau national alimentation cancer recherche).

"Souvent les gens demandent ce qu'ils peuvent faire pour éviter le cancer. Cette brochure donne des faits objectifs sur les attitudes alimentaires et le risque d'avoir un cancer", a complété le Pr Dominique Maraninchi, président de l'Inca.

"La prévention permet d'éviter les cancers évitables, d'éviter que les cancers soient trop invasifs et d'éviter que les cancers guérissables ne rechutent. La prévention est un grand manque dans notre action de prise en charge globale du cancer. Il faut promouvoir des changements d'attitude sur l'exercice physique et l'équilibre alimentaire", a-t-il commenté. Or, pour prescrire des recommandations de prévention, les professionnels de santé avaient besoin d'une base de connaissances solide.

Ce document constitue une synthèse en français et adaptée à la population française et à ses facteurs de risque, du rapport du Fonds mondial de recherche contre le cancer qui a proposé fin 2007 10 recommandations pour réduire le risque de cancer, a présenté Paule Martel du réseau Nacre. Ce rapport a reposé sur une méta-analyse de plus de 7.000 études (cf dépêche APM SLKK7004).

LIMITER L'ALCOOL, L'EXCES DE POIDS ET FAVORISER L'EXERCICE PHYSIQUE
La brochure donne des informations concrètes, validées (avec les niveaux de preuves) sur les principaux facteurs augmentant le risque de cancer qui sont les boissons alcoolisées, le surpoids et l'obésité, les viandes rouges et charcuteries, le sel et les compléments alimentaires à base de bêta-carotène.

Les facteurs qui réduisent le risque sont l'activité physique (en particulier pour le cancer du côlon, du sein après la ménopause et de l'endomètre), la consommation de fruits et légumes et l'allaitement.

Pour chacun, un argumentaire est fourni. Ainsi, pour le surpoids et l'obésité (respectivement 26-32% et 8-17% de la population), le document explique qu'il existe des éléments très probants. Pour chaque augmentation de cinq points d'IMC (indice de masse corporelle), le risque de cancer augmente de 8 à 55% selon les localisations.

Pour l'activité physique, la diminution de risque associée est jugée convaincante pour le côlon avec une baisse du risque de 20%, a cité Paule Martel. Dès l'enfance, il faut favoriser l'exercice physique à hauteur d'une heure par jour, a-t-elle souligné.

Les questions les plus souvent posées aux professionnels de santé sont également traitées comme le lait, les folates, les phyto-estrogènes ou encore le café.

Sur l'alcool, "de faux messages circulent. Nous avons maintenant la preuve que de petites quantités répétées augmentent le risque de nombreux cancers. Il n'existe pas de doses protectrices par rapport au cancer. La consommation régulière d'alcool même modérée augmente le risque de cancer, donc chacun doit diminuer sa consommation s'il veut réduire son risque de cancer", a déclaré le Pr Maraninchi.

"Nous ne sommes pas dans une attitude de répression, ni d'interdiction. Nous recommandons d'améliorer l'équilibre alimentaire avec des repères qu'il serait souhaitable d'atteindre. Par exemple, l'excès de salaisons et de charcuteries est mauvais. Franchement, on peut vivre sans manger de charcuteries et si on en mange moins, on les apprécie d'autant plus quand on en mange", a-t-il ironisé.

La brochure de 50 pages peut être abordée de manière très synthétique au moyen d'un dépliant pratique qui récapitule toutes les recommandations nutritionnelles de prévention et résume dans un tableau les relations entre les facteurs nutritionnels et les différentes localisations de cancers.

Elle est téléchargeable sur le site de l'Inca dès mardi (www.e-cancer.fr). Ont également participé à sa réalisation l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Elle s'intègre dans la collection PNNS et remplace celle publiée en 2003.

Une autre brochure à destination du grand public est en préparation et l'Inca devrait produire d'ici la fin 2009 avec la Haute autorité de santé (HAS) des recommandations sur la prise en charge des personnes ayant eu un cancer. "Schématiquement, tout ce qui est proposé en prévention primaire est aussi vrai pour les personnes ayant eu un cancer", a indiqué le Pr Maraninchi.

De plus, l'Inca va travailler avec les professionnels de santé à la confection d'outils pratiques pour aider à convaincre leurs patients des changements de mode de vie qu'ils devraient mettre en oeuvre.

source : Inca

 

 

Accueil | Actualités | Offres d'emploi | Guides seniors | Espace pro | Contact
SARL IBK au capital de 2000€ - RCS TOULON 503 812 737
378 Chemin de la Batterie Basse 83000 TOULON - Téléphone : 04 94 61 97 50 ou Email : info@seniorys.com

Réalisation Comet Studio - Création de site Internet - Référencement Internet - E-marketing